Une autre chute majeure? Prédire où Bitcoin ira ensuite

Cela a été une semaine relativement étrange pour Bitcoin, la première monnaie numérique au monde par capitalisation boursière. Au moment de la rédaction de cet article, l’actif se négocie actuellement pour un peu plus de 11500 $, soit quelques centaines de plus que ce qu’il était il y a à peine 48 ou 72 heures.

Bitcoin va-t-il augmenter ou diminuer?

La devise a été dans une tendance à la hausse et à la baisse au cours des derniers jours. Bien que ce ne soit pas nécessairement une mauvaise chose, cela montre également que la résilience du bitcoin n’est pas exactement là où nous pensions qu’elle était auparavant. Auparavant, la monnaie s’efforçait de tirer au-delà de la barre des 12 000 dollars, et bien que cet objectif soit atteint, l’exploit a été réalisé pendant ce qui ne ressemblait qu’à quelques secondes. Le Ethereum Code a augmenté jusqu’à 12400 $ avant de perdre finalement jusqu’à 1200 $ et de tomber à 11200 $ au début de la semaine.

Pour être honnête, beaucoup de choses se sont produites pour rendre le bitcoin au sol relativement fragile, donc le fait que les choses n’allaient pas plus mal est certainement une note positive à noter dans nos journaux de remerciement. D’une part, il a été annoncé il y a quelques jours par le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, que les États-Unis allaient permettre à l’inflation de dépasser la marge standard de 2% qui a longtemps été «acquise» dans ces circonstances. Beaucoup de gens se sont inquiétés des conditions économiques auxquelles nous serions confrontés à l’avenir, et le bitcoin a connu une légère baisse après l’annonce de la nouvelle.

Maintenant que les choses se sont un peu «calmées», il semble que le bitcoin revienne (ou du moins essaie de revenir) à la forme. Cependant, la grande question est maintenant de savoir si l’actif mettra à nouveau 12000 $ dans sa mire, ou s’il prévoit de faire un autre méga trébucher comme certains analystes semblent le prédire. Une fois que la source suggère que le bitcoin pourrait tomber à 9600 $ ou moins dans les semaines à venir, étant donné qu’un grand nombre de contrats à terme sur bitcoin sont sur le point d’expirer.

Combler le vide

De plus, il y a un écart tous les lundis étant donné que les contrats à terme ne sont pas négociés le week-end, et la source en question suggère que l’écart CME pour la mi-juillet était de 9600 $, ce qui signifie que la devise pourrait potentiellement tomber à ce niveau pour combler cet écart. . Au départ, cet espace s’élevait à 16000 dollars pendant environ quatre ans, et la baisse massive de ce prix pourrait potentiellement envoyer BTC dans un tourbillon laid – et baissier -.

À première vue, cependant, il est difficile de supposer que le bitcoin tombera simplement à un niveau aussi bas compte tenu de la force avec laquelle il a réussi à rester au-dessus de 11000 $ aussi longtemps qu’il l’a fait. Peut-être que la devise n’est pas prête à abandonner si rapidement les niveaux de résistance actuels.

The use and trade of crypto currencies is increasing in Africa, says the CEO of an exchange

The use of and trade in cryptomoney has spread across Africa, gaining prevalence throughout the continent, according to Chris Maurice, CEO of Yellow Card, a cryptomoney exchange based in Lagos, Nigeria.

„In terms of the crypto scene and everything about it, things are growing very rapidly, really across the continent, but specifically in Nigeria, South Africa, Ghana and Kenya,“ Maurice told Cointelegraph in an interview.

The former head of the National Broadband Task Force criticized the anti-encryption bills

With the four countries mentioned above leading the Bitcoin System boom, Maurice added: „At this point, it is only a matter of time before it continues to expand to the rest of the continent.

The use of crypto currencies in Africa is not represented on paper
Unlike North America, with its large number of exchanges, Africa sees more trade, transactions and use of cryptosystems more freely or over the counter, making the volume defined by an exchange an imprecise representation of the prevalence of the asset class.

„Most of it is not executed through formal exchanges,“ Maurice said of the transactional volume of crypto assets. „They are executed through WhatsApp, Telegram or informal operations,“ he said, pointing to some examples of other ways crypto is used across the continent.

Maurice added:

„The actual volume in Africa, I would estimate is at least five to eight times greater than any number of actual volumes that can be found, just depending on the amount of money that is moved through obscure groups, essentially, through these Telegram and WhatsApp groups.

The 4.0 roadmap for the mining industry in Chile proposes the use of Blockchain technology to identify new assets

Maurice has seen the prevalence of crypts in Africa
„I heard estimates that Nigeria and South Africa are in the top five in terms of cryptomoney users per capita,“ Maurice said. „I’ve seen estimates of up to 10 percent of people in South Africa who own, or at some point have owned, Bitcoin,“ he added. Recent reports from Cointelegraph confirm the high numbers of headlines and use of cryptosystems throughout the region.

Japan’s financial watchdog white-lists GMO Network token
Drawing on his experience in the Yellow Card exchange, as well as his involvement in cryptoactives across the continent, Maurice noted that these data were logical. „Especially in Nigeria and South Africa, it’s very unique because almost anyone you talk to has at least a basic level of understanding of Bitcoin,“ he said, comparing the situation to that in the United States.